« Association plaide pour l’ouverture de la portion fermée de l’A13 aux cyclistes : une alternative crédible en vue »

L’association de défense des cyclistes lance un appel pour l’ouverture de la portion fermée de l’A13 aux usagers à deux roues. Cette initiative, qui vise à promouvoir une mobilité plus durable et respectueuse de l’environnement, pourrait offrir une alternative crédible aux embouteillages quotidiens. Cet article explore les arguments avancés par l’association, les enjeux liés à cette proposition et les réactions qu’elle suscite. Restez avec nous pour découvrir comment cette idée pourrait transformer notre façon de nous déplacer et contribuer à une meilleure qualité de vie dans nos villes.

L’association « Mieux se déplacer à bicyclette » plaide pour l’ouverture de l’A13 aux cyclistes

Face à la fermeture d’une partie de l’autoroute A13, l’association « Mieux se déplacer à bicyclette » propose une solution audacieuse : ouvrir cette portion aux cyclistes. Alexis Frémeaux, président de l’association, est à l’origine de cette initiative. Il appelle les autorités régionales et nationales à envisager cette option qui permettrait aux cyclistes de bénéficier d’un itinéraire plus rapide, tout en optimisant l’utilisation de l’espace routier actuellement inoccupé.

Les bénéfices potentiels pour les cyclistes

En autorisant l’accès des cyclistes à cette portion de l’A13, le temps de trajet entre Versailles et la Place de l’Étoile pourrait être réduit de 1h10 à environ 45 minutes. De plus, ce parcours serait plus plat, facilitant ainsi le trajet pour les cyclistes. Cette proposition offre une alternative viable à l’utilisation de la voiture, pouvant inspirer les automobilistes coincés dans les embouteillages quotidiens à envisager le vélo comme moyen de transport. Ainsi, cette initiative pourrait non seulement améliorer la mobilité des cyclistes mais aussi contribuer à une meilleure gestion du trafic routier.

Lire aussi :  Métro ouvert 24h/24 : Est-ce un rêve accessible ou simplement une promesse politique?

La tolérance envers les piétons et les cyclistes sur l’A13

Malgré l’interdiction formelle du code de la route, la fermeture de l’A13 entre Paris et Vaucresson a vu des promeneurs et des cyclistes profiter de l’autoroute. La Dirif, responsable de l’exploitation et de l’entretien, a reconnu une certaine tolérance envers ces usagers, similaire à celle observée pendant le Covid. Alexis Frémeaux compte sur cette tolérance pour faire avancer sa proposition. Il appelle la région et l’État à tester cette idée, soulignant que des mesures exceptionnelles ont déjà été prises dans des situations similaires, comme l’ouverture d’une voie de l’autoroute aux cyclistes sur le pont de Neuilly pendant le Covid.

Le Grand Paris est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

manon roussel le grand paris
Manon Roussel

Passionnée par la vie parisienne, exploratrice urbaine à la recherche des trésors cachés de la capitale, à l'affût des dernières tendances et des meilleurs secrets de Paris, je vous invite à découvrir la ville sous un nouvel angle.

Voir tous ses articles