Le musée de la résistance nationale à Champigny confronté à des problèmes de gestion et lance un appel aux dons

Le musée de la résistance nationale à Champigny confronté à des problèmes de gestion et lance un appel aux dons

Le Musée de la Résistance nationale à Champigny, un lieu emblématique dédié à l’histoire de la résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale, fait face à des défis de gestion majeurs. Pour surmonter ces obstacles et continuer à préserver et à partager ce pan important de notre histoire, le musée lance un appel aux dons. Découvrez dans cet article les enjeux auxquels le musée est confronté et comment vous pouvez contribuer à soutenir son travail essentiel.

Le Musée de la Résistance nationale à Champigny en proie à une crise financière

Le Musée de la Résistance nationale, situé à Champigny-sur-Marne, est confronté à une situation financière préoccupante. Fondé en 1964 et abritant plus de 1 000 pièces historiques, le musée est menacé par une réduction drastique de ses subventions, qui pourrait conduire à sa faillite. Malgré une fréquentation en hausse, avec plus de 10 000 visiteurs en 2023 et déjà plus de 8 000 depuis janvier 2024, les revenus générés ne parviennent pas à compenser la perte de 175 000 euros de subvention, soit 27% de son budget total.

Une souscription nationale pour sauver le musée

L’association des Amis du musée a pris l’initiative de lancer une souscription nationale pour tenter de résoudre la crise financière. Cette démarche est soutenue par plusieurs personnalités, dont les filles du photographe Robert Doisneau, l’actrice Ariane Ascaride, le slameur Grand Corps Malade, l’intellectuel Alain Minc et le mathématicien Cédric Villani. Parallèlement, le maire de Champigny-sur-Marne, Laurent Jeanne, exprime ses inquiétudes quant à la conservation des collections du musée, soulignant que les équipes n’ont pas su anticiper l’évolution de l’institution culturelle.

Lire aussi :  Cinq activités nature à découvrir ce week-end en Seine-Saint-Denis

Crise de gouvernance et avenir incertain du musée

En 2022, le musée a été secoué par une crise interne, marquée par des plaintes pour harcèlement moral contre le directeur. Un audit mené par l’État en 2023 a recommandé une gouvernance de transition. En avril 2024, une conservatrice désignée par l’État a pris les rênes du musée. L’avenir de l’institution est actuellement en discussion, avec un comité de pilotage prévu à partir de juillet. Parmi les options envisagées, le passage d’un statut associatif à celui d’un groupement d’intérêt public (GIP) est sur la table.

Le Grand Paris est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

manon roussel le grand paris
Manon Roussel

Passionnée par la vie parisienne, exploratrice urbaine à la recherche des trésors cachés de la capitale, à l'affût des dernières tendances et des meilleurs secrets de Paris, je vous invite à découvrir la ville sous un nouvel angle.

Voir tous ses articles