Paris : quand les garages se convertissent en logements sociaux

Paris : quand les garages se convertissent en logements sociaux

Dans un contexte où le logement social est une préoccupation majeure, la transformation d’un ancien garage parisien en logements sociaux marque un tournant dans l’immobilier. Cette initiative innovante et audacieuse offre une nouvelle perspective sur l’utilisation de l’espace urbain, tout en répondant à un besoin urgent de logements abordables.

Cet article explore cette tendance émergente, ses implications pour le secteur immobilier et son potentiel pour résoudre la crise du logement. Découvrez comment ce projet a vu le jour, les défis qu’il a dû relever et les opportunités qu’il présente pour l’avenir de l’immobilier urbain.

Transformation d’un garage parisien en résidence sociale

Situé au cœur du 18e arrondissement de Paris, l‘ancien Grand Garage Clignancourt a subi une métamorphose radicale pour devenir une résidence sociale. La façade historique est tout ce qui reste de son passé automobile.

Inaugurée en mars 2024, cette nouvelle résidence offre désormais 47 logements sociaux modernes, allant du T2 au T5, gérés par la RIVP, bailleur social de la Ville. Les promoteurs immobiliers Care Promotion et Atome Promotion ont su conserver certains éléments d’époque tout en ajoutant trois étages supplémentaires grâce à une structure en bois. Cette transformation exemplaire démontre comment le patrimoine urbain peut être réutilisé pour répondre aux besoins actuels en matière de logement.

Caractéristiques des logements et préservation du patrimoine architectural

Les 47 appartements de la résidence, allant du T2 au T5, offrent des surfaces variées, de 39 m² à 123 m². Les promoteurs Care Promotion et Atome Promotion ont su préserver certains éléments architecturaux originaux tels que les planchers, poteaux et poutres. La surélévation de l’immeuble a été réalisée grâce à une structure en bois, ajoutant trois étages supplémentaires.

Lire aussi :  Urticaire sévère : les chenilles processionnaires envahissent à nouveau Paris

Les logements situés au dernier étage bénéficient de terrasses spacieuses, certaines atteignant jusqu’à 46,54 m². En plus de ces caractéristiques attrayantes, la résidence est équipée de neuf panneaux solaires photovoltaïques sur son toit terrasse végétalisé, alimentant les parties communes en électricité.

Aménagements extérieurs et initiatives écologiques

Les appartements du dernier étage de la résidence se distinguent par leurs terrasses généreuses. Ces espaces extérieurs offrent un cadre idéal pour profiter de la vue panoramique sur le quartier.

En outre, l’édifice est doté d’un toit terrasse végétalisé équipé de neuf panneaux solaires photovoltaïques. Cette installation permet d’alimenter les parties communes en électricité, contribuant ainsi à réduire l’empreinte carbone de la résidence. C’est une initiative écologique qui témoigne de l’engagement des promoteurs Care Promotion et Atome Promotion en faveur du développement durable.

Le Grand Paris est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

manon roussel le grand paris
Manon Roussel

Passionnée par la vie parisienne, exploratrice urbaine à la recherche des trésors cachés de la capitale, à l'affût des dernières tendances et des meilleurs secrets de Paris, je vous invite à découvrir la ville sous un nouvel angle.

Voir tous ses articles