Paris : Rachida Dati en Pole Position, Anne Hidalgo à la Traîne dans les Sondages Municipaux

Paris : Rachida Dati en Pole Position, Anne Hidalgo à la Traîne dans les Sondages Municipaux

Dans le cadre des prochaines élections municipales à Paris, un récent sondage place Rachida Dati en tête des intentions de vote. Anne Hidalgo, actuelle maire de la capitale, semble quant à elle perdre du terrain. Cette tendance marque-t-elle un tournant décisif dans la course à la mairie ?

Quels sont les enjeux et les défis auxquels ces deux femmes politiques vont devoir faire face ? Cet article propose une analyse détaillée de ce sondage et des implications qu’il pourrait avoir sur l’issue du scrutin. Restez connectés pour découvrir les dernières actualités de la campagne municipale parisienne.

Rachida Dati en tête des sondages pour les municipales de Paris 2026

Un récent sondage Ipsos prévoit une victoire écrasante de Rachida Dati aux élections municipales à Paris en 2026, malgré la présence d’une gauche forte incarnée par Anne Hidalgo. Cette dernière semble être en retrait, tandis que Dati se positionne comme une candidate solide.

L’ancienne membre des Républicains, qui a rejoint la majorité présidentielle et a été nommée ministre de la Culture, bénéficie d’un soutien significatif de l’électorat. Selon Mathieu Gallard, directeur d’études chez Ipsos, « L’électorat Renaissance la soutient et celui de LR ne l’a pas abandonnée ». Ces résultats confirment sa popularité croissante auprès des électeurs parisiens.

Scénarios favorables à Rachida Dati : une avance confortable dans tous les cas

D’après l’étude Ipsos, plusieurs scénarios placent Rachida Dati en position de force. Dans le plus favorable d’entre eux, elle mènerait une liste unissant le camp présidentiel et ses alliés (Horizons et MoDem), ainsi que les Républicains, récoltant 38% des suffrages.

Lire aussi :  Débat sur la façade de Louis Vuitton à Paris : restera-t-elle en place ?

Même face à une liste concurrente LR ou Horizons, Dati maintient une solide avance avec plus de 30% des voix. Sa popularité auprès des électeurs parisiens est également confirmée par son taux d’opinions positives qui atteint 40%. Ces résultats démontrent la légitimité de sa candidature et suscitent même un certain enthousiasme chez les électeurs.

La gauche en difficulté : Anne Hidalgo et Emmanuel Grégoire à la traîne

Les résultats du sondage Ipsos révèlent une situation préoccupante pour Anne Hidalgo, qui ne recueillerait que 12 à 14% des intentions de vote, loin derrière son premier adjoint Emmanuel Grégoire. Ce dernier se démarque en surpassant Hidalgo dans tous les scénarios envisagés à droite.

Par ailleurs, l’enquête place les écologistes en tête de la gauche avec 17 à 18% des intentions de vote, devançant nettement le PS et les Insoumis. Bien que l’électorat reste sensiblement le même qu’en 2020, ces chiffres témoignent d’un renversement des forces au sein de la gauche depuis les dernières élections.

Le Grand Paris est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

manon roussel le grand paris
Manon Roussel

Passionnée par la vie parisienne, exploratrice urbaine à la recherche des trésors cachés de la capitale, à l'affût des dernières tendances et des meilleurs secrets de Paris, je vous invite à découvrir la ville sous un nouvel angle.

Voir tous ses articles