Rassemblement sans précédent dans le monde médical pour combattre les violences sexuelles et l'impunité : le mouvement #MeToo à l'hôpital

Rassemblement sans précédent dans le monde médical pour combattre les violences sexuelles et l’impunité : le mouvement #MeToo à l’hôpital

Dans un élan de solidarité sans précédent, le monde médical se mobilise pour lutter contre les violences sexuelles et l’impunité au sein des hôpitaux. Inspirés par le mouvement #MeToo, des professionnels de la santé s’unissent pour dénoncer et combattre ces comportements inacceptables qui sévissent dans leur milieu de travail. Cet article explore cette initiative courageuse et nécessaire, qui vise à instaurer un environnement de travail plus sûr et respectueux pour tous. Découvrez comment le mouvement #MeToo trouve un écho particulier dans le secteur de la santé, et comment il contribue à faire évoluer les mentalités et les pratiques.

Manifestation contre les violences sexuelles dans le secteur médical prévue à Paris

Un rassemblement inédit est programmé pour le mercredi 29 mai devant le ministère de la Santé à Paris. Organisé par divers collectifs d’étudiants en médecine, des professionnels de santé et des associations de patients, cet événement vise à dénoncer les violences sexistes et sexuelles qui sévissent dans le milieu médical. L’initiative, lancée par le collectif Emma Auclert, entend également soutenir les victimes de ces agressions et briser le silence qui entoure souvent ces actes.

Le collectif Emma Auclert dénonce l’impunité des agresseurs dans le milieu médical

Le collectif Emma Auclert, composé d’étudiants en médecine, a été le catalyseur de cette manifestation. Ils ont exprimé leur indignation face au retour à l’hôpital d’un étudiant condamné deux fois pour agressions sexuelles. Selon eux, ce cas n’est pas isolé et illustre le silence pesant qui règne dans leur milieu. Le collectif a également partagé des statistiques alarmantes : 40% des étudiants en médecine subissent du harcèlement sexuel à l’hôpital, 20% des étudiantes ont été victimes d’agression sexuelle par un camarade et dans 90% des cas, aucune déclaration n’est faite par crainte de représailles.

Lire aussi :  "Sprague" dans le métro parisien : Que signifie ce terme ?

Les revendications du collectif et les témoignages des victimes

Le collectif Emma Auclert, soutenu par d’autres associations, réclame l’instauration d’un plan de prévention contre les violences sexistes et sexuelles, la création d’une plateforme anonyme pour signaler ces actes, un accompagnement psychologique, médical et juridique pour les victimes, et l’éloignement immédiat de tout professionnel de santé faisant l’objet d’une plainte. Deux patientes ont partagé leurs expériences traumatisantes avec des gynécologues, soulignant le manque de consentement et d’explication sur les examens pratiqués. Ces témoignages mettent en lumière l’urgence de répondre aux revendications du collectif.

Le Grand Paris est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

manon roussel le grand paris
Manon Roussel

Passionnée par la vie parisienne, exploratrice urbaine à la recherche des trésors cachés de la capitale, à l'affût des dernières tendances et des meilleurs secrets de Paris, je vous invite à découvrir la ville sous un nouvel angle.

Voir tous ses articles