« Sprague » dans le métro parisien : Que signifie ce terme ?

Vous êtes-vous déjà demandé ce que signifie le terme « Sprague » dans le contexte du métro parisien ? Ce mot, qui peut sembler étrange pour certains, est en réalité intimement lié à l’histoire et au fonctionnement de ce réseau de transport emblématique.

Dans cet article, nous allons explorer ensemble la signification et l’origine de ce terme, ainsi que son rôle dans le développement du métro parisien. Alors, si vous êtes curieux d’en savoir plus sur les secrets du métro de la Ville Lumière, restez avec nous et plongez dans cette fascinante histoire.

Le « Sprague » : un héritage historique du métro parisien

Dans le cadre de notre rubrique hebdomadaire Parigo Express, Sonia nous interroge sur la signification du terme « Sprague » dans le contexte des transports parisiens. Le « Sprague », nom étrange pour certains, est en réalité un hommage à l’ingénieur américain Frank J. Sprague, précurseur dans l’électrification des transports publics. Dès 1900, les Parisiens ont adopté ce mode de transport avant-gardiste.

Cependant, suite à un incendie tragique à la station Couronnes en 1903, ces premiers modèles majoritairement en bois sont remplacés par des rames métalliques plus sûres et moins inflammables, conçues par l’entreprise française Thomson. Ainsi naît le fameux Sprague-Thomson, qui a marqué l’histoire du métro parisien pendant près de 75 ans.

L’incendie de Couronnes : un tournant dans l’histoire du Sprague

En 1903, un événement tragique a marqué un tournant décisif dans l’histoire du Sprague. Un incendie dévastateur à la station Couronnes a mis fin à l’utilisation des premiers modèles de Sprague, principalement construits en bois. Cet incident a conduit à une révision complète du design par Thomson, une entreprise française.

Lire aussi :  Immobilier neuf : Le boom des prix dans ces villes franciliennes

Ils ont repensé et retravaillé le modèle pour créer des rames métalliques plus sécurisées et moins susceptibles de prendre feu. Ce processus a donné naissance au Sprague-Thomson, un modèle emblématique qui a servi les Parisiens pendant près de 75 ans, jusqu’à son retrait définitif en 1983.

Les spécificités et la longévité des rames Sprague

Reconnues pour leur solidité, les rames Sprague-Thomson se distinguaient par leurs wagons rouge vif dotés de sièges en bois pour la deuxième classe, tandis que les wagons verts arboraient des sièges en cuir pour la première classe.

Malgré l’évolution vers le modèle Sprague-Thomson, ces rames ont conservé dans le langage populaire le nom de « Sprague ». Elles ont marqué l’histoire du métro parisien pendant près de 75 ans, jusqu’à leur retrait définitif en 1983. Ainsi, malgré les changements et les améliorations apportées au fil des années, l’héritage de Frank J. Sprague perdure encore aujourd’hui dans la mémoire collective des Parisiens.

Le Grand Paris est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

manon roussel le grand paris
Manon Roussel

Passionnée par la vie parisienne, exploratrice urbaine à la recherche des trésors cachés de la capitale, à l'affût des dernières tendances et des meilleurs secrets de Paris, je vous invite à découvrir la ville sous un nouvel angle.

Voir tous ses articles