Technologie obsolète : Un métro fonctionne encore avec des disquettes !

Technologie obsolète : Un métro fonctionne encore avec des disquettes !

Depuis plus d’un quart de siècle, le système de métro d’une ville non divulguée fonctionne sur trois disquettes obsolètes. Cette technologie dépassée, qui a survécu à l’épreuve du temps, est aujourd’hui au cœur des préoccupations des autorités locales. En effet, la crainte d’une panne majeure et les conséquences désastreuses qui en découleraient sont palpables.

Dans cet article, nous allons explorer cette situation unique et comprendre pourquoi une mise à jour technologique n’a pas encore été effectuée. Nous aborderons également les mesures prises par la ville pour anticiper une éventuelle catastrophe. Restez avec nous pour découvrir cette histoire fascinante.

Un réseau de métro toujours opérationnel grâce à des disquettes depuis 1998

Depuis 1998, un système de métro d’une grande ville américaine fonctionne surprenamment grâce à l’usage quotidien de disquettes. Chaque matin, les équipes en charge du réseau insèrent ces supports numériques obsolètes contenant un programme essentiel pour le contrôle automatique des rames.

Malgré une durée de vie théorique limitée à 25 ans, ces disquettes sont encore en service après plus de deux décennies. Ce mode de fonctionnement, bien que dépassé et potentiellement risqué, continue d’assurer la mobilité urbaine dans cette métropole.

Comparaison de l’utilisation des disquettes dans différents secteurs et pays

L’usage persistant des disquettes n’est pas unique à ce système de métro. En effet, jusqu’en 2016, l’armée américaine s’appuyait encore sur ces supports pour guider ses missiles nucléaires. Même le Japon, reconnu pour son avancement technologique, n’a abandonné les disquettes qu’en 2024.

Ces exemples illustrent la résilience de cette technologie obsolète mais fiable, malgré l’évolution rapide du numérique. Cependant, ils soulignent également les risques potentiels liés à leur utilisation prolongée, notamment en termes de dégradation des données.

Lire aussi :  "Gabriel Attal inaugure l'extension du RER E apportant plus de bonheur aux Franciliens"

Les risques de l’obsolescence technologique et les défis de la modernisation

Jeffrey Tumlin, directeur du métro, est conscient des dangers liés à l’utilisation continue de ces disquettes. Il exprime sa préoccupation face à une possible défaillance catastrophique due à la dégradation progressive des données sur ces supports. Malgré cette menace imminente, la mise à jour du système n’est pas envisagée dans l’immédiat.

Selon Tumlin, un tel projet nécessiterait au moins une décennie pour être réalisé et coûterait plusieurs centaines de millions de dollars. Cette situation met en lumière le dilemme entre la nécessité d’une modernisation technologique et les contraintes financières et temporelles qu’elle implique.

Le Grand Paris est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

manon roussel le grand paris
Manon Roussel

Passionnée par la vie parisienne, exploratrice urbaine à la recherche des trésors cachés de la capitale, à l'affût des dernières tendances et des meilleurs secrets de Paris, je vous invite à découvrir la ville sous un nouvel angle.

Voir tous ses articles