Trafic perturbé sur le RER C en Île-de-France suite à la grève SNCF pour la prime JO

Trafic perturbé sur le RER C en Île-de-France suite à la grève SNCF pour la prime JO

Le trafic du RER C en Île-de-France est actuellement perturbé suite à une grève initiée par la SNCF. Cette action de protestation a été déclenchée en raison d’un désaccord concernant la prime JO. Les usagers du réseau ferroviaire francilien sont donc confrontés à des retards et des annulations de trains, impactant leur quotidien. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les détails de cette situation, les revendications des grévistes et les conséquences pour les voyageurs. Restez connectés pour obtenir toutes les informations nécessaires sur ce sujet d’actualité brûlant.

Fin imminente du mouvement social des syndicats Sud-Rail et CGT-Cheminots

Le mouvement de grève lancé par les syndicats Sud-Rail et CGT-Cheminots le 21 mai 2024 semble toucher à sa fin dès le lendemain, le 22 mai. Les négociations en cours restent toutefois discrètes. La circulation sur la majorité des lignes RER et Transilien est revenue à la normale, à l’exception du RER C où deux trains sur trois sont prévus. La SNCF conseille aux voyageurs de limiter leurs déplacements si possible. Au centre des revendications syndicales : une augmentation de la prime pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, actuellement fixée à 50 euros par jour de service.

Retour à la normale sur les lignes RER et Transilien, sauf pour le RER C

La reprise du trafic est effective sur l’ensemble des lignes RER et Transilien, à l’exception notable du RER C. Pour cette ligne, la SNCF anticipe une circulation de « 2 trains sur 3 » en moyenne. Face à cette situation, l’entreprise ferroviaire incite ses usagers à réduire leurs déplacements autant que possible. Les négociations avec les syndicats Sud-Rail et CGT-Cheminots se poursuivent, principalement autour de la question de la revalorisation de la prime liée aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, actuellement établie à 50 euros par jour travaillé.

Lire aussi :  Grève mardi : les employés des aéroports de Paris, Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly, sont appelés à se mobiliser

Revendications syndicales et négociations en cours

Les syndicats Sud-Rail et CGT-Cheminots revendiquent une augmentation de la prime pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, actuellement fixée à 50 euros par jour de service. Des discussions sont en cours entre la SNCF et ces syndicats, selon des informations recueillies par Actu Paris. Pour rester informé de l’actualité de vos villes et médias favoris, inscrivez-vous à Mon Actu.

Le Grand Paris est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

manon roussel le grand paris
Manon Roussel

Passionnée par la vie parisienne, exploratrice urbaine à la recherche des trésors cachés de la capitale, à l'affût des dernières tendances et des meilleurs secrets de Paris, je vous invite à découvrir la ville sous un nouvel angle.

Voir tous ses articles